AJOUTER CETTE PAGE AUX FAVORIS

le saignement abondant

 

Le saignement abondant

 

La victime présente une perte de sang par une plaie.

On distingue deux cas :

- Le saignement minime : Un saignement du à une écorchure , éraflure ou abrasion cutanée qui s’arrête spontanément.

- Le saignement abondant : Un saignement abondant ou hémorragie qui imbibe de sang un mouchoir de toile ou de papier en quelque secondes et qui ne s’arrête pas spontanément.

Remarque : La perte se sang peut provenir également d'un orifice naturel comme le saignement du nez ou le vomissement/crachat de sang.

les actions de secours :

- je constate l'hémorragie après avoir réalisé la protection.

 L'hémorragie est le plus souvent évidente

 Mais elle doit aussi être recherchée sur un blesse car elle peut être temporairement masquée par la position de la victime ou un vêtement particulier (manteau , blouson ... ) .Dans ce cas , J'écarte les vêtements si nécessaire.

-Je comprime directement l'endroit qui saigne

Main protégée , si possible avec des gants , un sac plastique ou à défaut une épaisseur de tissus propre , jusqu'à l'arrivée des secours.

Pourquoi?

Pour arrêter l'hémorragie et limiter la perte de sang tout en me protégeant.

-J'allonge la victime en position horizontale

Pourquoi?

Pour retarder ou empêcher l'installation d'une détresse liée à la perte importante de sang , et qui pourrait entraîner le décès de la victime.

- Je fais alerter les secours

Ou a défaut j'alerte moi-même

Pourquoi?

l'aide d'un témoin me permet de rester auprès de la victime.

- Je remplace ma compression manuelle par un tampon relais

Pourquoi?

Pour me libérer et faire d'autre gestes.

- Je vérifie que l'hémorragie est arrêtée

Pourquoi?

Si le tampon relais n’arrête pas totalement l'hémorragie , il sera complété par la pose d'un deuxième tampon par-dessus le premier pour augmenter la compression.En cas d'échec , reprendre la compression manuelle.

- Je parle régulièrement à la victime

Pourquoi?

Pour réconforter et chercher sa coopération.

- Je la protège du froid et des intempéries

-je ne lui donne pas à boire

Des maladies peuvent être transmises par le sang en cas de plaie même minime des mains du sauveteur.

Dans ce cas , il convient de :

- Se protéger par le port de gants ou en interposant un morceau de plastique au mieux en glissant sa main dans un sac imperméable

- Toujours se laver les mains , les désinfecter (eau de javel , dakin ...) et retirer les vêtements souillés de sang le plus tôt possible après que l'action de secours soit terminée

- Eviter de porter les mains à la bouche , au nez ou aux yeux ou de manger avant de s’être lavé et désinfecté les mains.

En cas d'inquiétude à la suite d'un contact avec le sang d'une victime , le sauveteur doit consulter un service d'urgence.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !